31 octobre 2015 - October 2015

Cet if (Taxus baccata) a poussé librement en plein champ avant de subir une coupe drastique il y a 2 ou 3 ans. Agé de 17 ans, le bonhomme a atteint une taille honorable et se destine à devenir un pré-bonsai.

Ses dimensions actuelles :

- hauteur : 38 cm

- largeur : 50 cm

- nebari : 9,5 cm

Le voici lors de son acquisition le 10 octobre dernier :

 

This yew (Taxus baccata) had grown free en a field. Two or three years ago, it had been cut.  It is 17 years old.

high : 38 cm

width : 50 cm

nebari : 9,5 cm

Here it is when I purchase :

 

TB9 Orson (1)

Depuis, je l’ai nettoyé un peu de ses gourmands et j’ai dégagé son nebari afin de déterminer la futur face avant. Les plus grosses branches basses ont été haubanées.

I cleaned a few of the suckers and I cleared his nebari to determine the front side. The larger lower branches were bended with a guy-wire.

 

Le voici le 31 octobre 2015 :

Here it is in 31 october 2015 :

DSC_2103

DSC_2105

DSC_2113

 

DSC_2107

DSC_2110

 

Le projet est le suivant :

L'arbre sera raccourci. Sélection d'une branche à droite, à gauche et à l'arrière.

La branche de tête sera à gauche et le haut du tronc sera constitué en bois mort.

A moins que...  La suite début février. D’ici là…patience.

My project :

The trunk will back chopping. Deadwood will be on the top of the tree.

DSC_2106

 

Février 2016 / February 2016

Je l'ai travaillé pour la première fois lors d'un stage animé par Thierry Quinchon. Sélection des branches et shari. 

I worked it for the first time with the master Thierry Quinchon during a training. Branches had been selected and a shari was done.

 

DSC_0672

 

Le 12 juin 2016 : travail du jin/ june 2016 : carving the deadwood. 

 

 

DSC_0463

 

Août 2016 : juste avant le pincement - April 2016 : just befor pruning

 

 

DSC_0707

 

DSC_0706

 

Octobre 2016 : (après le stage avec Thierry Quinchon) October 2016, just after working with Thierry Quinchon

 

DSC_0314

 

DSC_0312

 

DSC_0313

 

 Février 2017 :

Rempotage cette année dans un "vrai" pot à bonsaï lors d'un atelier à l'école Kyoshitsu. Toute la terre sablo-limoneuse a été enlevée à la baguette. Quelques racines ont été coupées et c'est au chausse-pied qu'il est rentré dans sa poterie. L'heure est toujours à la culture afin de faire ramifier. Il est plein de bourgeons, la ramification secondaire va pouvoir se mettre en place tout doucement. Cet été ou l'été prochain, le bois mort sera travaillé. A suivre...

Face arrière  :

DSC_0674

 

Face Avant :

 DSC_0673

 

 

 

11 mai 2017 :

Face avant :

DSC_1421

 

 

Face arrière :

DSC_1422

 29 mai 2017 :

Passage chez le coiffeur. Avant/après.

 

 

 

 

 

 

 

DSC_1536

 

DSC_1538

DSC_1535

DSC_1536

DSC_1537

 

 24 juin 2017

Aujourd’hui à l’école Kyoshitsu, j’ai travaillé le Ten jin de ce taxus avec une Dremel, une pince à fendre et une pince à jin (celle pour tirer les fibres). Pendant une heure et demie, je me suis appliqué à créer artificiellement un bois mort pour le rendre le plus naturel possible et le plus fidèle au bois mort produit par les vieux ifs. L’idée étant de créer des sortes de « gargouilles » comme le dit Thierry. Le bois mort du taxus ne doit pas ressembler ni à celui du pin ni du genévrier.

Selon moi, la meilleure façon de procéder est de commencer le travail du bois mort non pas par le haut de la branche mais en son milieu ou par le bas. Ici pas question d’avoir une belle conicité, bien au contraire. Le bois mort doit avoir l’air déchiqueté, soumis aux affres du temps, usé par le ruissellement de la pluie, par la projection de poussière...

J’ai commencé à peu près au milieu du ten jin avec le Little Terrier (voir article sur les outils) afin de donner une première dynamique et de casser la conicité. Ensuite, j’ai alterné entre deux petites fraises : celle en forme d’étoile et celle hexagonale. En réalité j’ai tourné avec les trois outils.

La fraise en forme d’étoile m’a permis de creuser légèrement le bois pour forcer un peu les traits de la fibre, adouci par moment avec la fraise à poncer.

Il est important de faire des pauses et de prendre du recul sur son travail pour ne pas commettre d’erreurs qui seraient irréversibles ! Il faut également bien repositionner la face de son arbre face à soi afin d’avoir le meilleur rendu.

Je suis satisfait du premier résultat. Le bois mort sera sans doute retouché légèrement l’été prochain. D’ici-là, le temps aura fait son œuvre et une jolie patine grise se sera déposée.

Un sacré plaisir en tout cas !

DSC_0507

DSC_0500

DSC_0502

DSC_0505

DSC_0506

DSC_0516

DSC_0508

DSC_0509

DSC_0510

 

Octobre 2017

Nouvelle mise en forme. Pose de ligatures en cuivre. En route pour une ramification fine et une nouvelle taille de structure dans un an. Objectif : compactage de la végétation. Il commence à prendre forme.  Pas facile la photo !

New wires. Here we go for a thin branching out and an important cutting back in one year. He starts to be nice. Isn't it ? Not easy to take a good picture.

DSC_2043