Vous l'aurez compris, le taxus est mon espèce préférée pour de nombreuses raisons : il tolère le vent, résiste au froid, bourgeonne "facilement" sur le vieux bois, la couleur rougeâtre de l'écorce contraste avec le bois mort, le bois mort est élégant, il est peu sensible aux maladies et se trouve facilement, parfois pour quelques euros ou un peu d'huile de coude.  Il a cependant deux points faibles : la cochenille qui l'attaque régulièrement et le pourrissement des racines s'il n'est pas placé dans un substrat drainant.

En octobre dernier, j'ai eu l'opportunité de récupérer quelques spécimens d'une vingtaine d'années et destinés à être  envoyés au broyeur.

Pour l'instant, seul ce spécimen a bien démarré. Je vous laisse contempler la bête. A suivre.

DSC_0412

DSC_1194

DSC_1197

DSC_1198

DSC_1199