Ce pin provient d'un lot de "bonsais" que j'ai acheté en juin 2015 à un amateur qui cédait sa collection.

C'est un pin noir d'Autriche qui a été travaillé assez tôt par un bonsaïka.

Juin 2015

Je découvre l'espèce et le cultive toute la saison. Les ligatures, dont la plupart ne servant à rien, sont enlevées. A l'époque, j'avais l'impression d'avoir THE pinus !

DSC_0030

DSC_0031

DSC_0032

DSC_0033

DSC_0034

 

Octobre 2015

Lors d'un stage avec Thierry Quinchon, quelques branches sautent et on fixe un projet : il faut ramifier ! "Tu verras, ton arbre te sera reconnaissant".

Pinus inconnu (1)

Pinus inconnu (2)

Pinus inconnu (3)

Pinus inconnu (5)

Pinus inconnu (7)

 

 

Printemps 2016

L'arbre est rempoté dans un mikapot. Le rempotage et la coupe de plusieurs branches lui redonnent de la vigueur. Les plus anciennes aiguilles sont coupées en juin dans l'espoir de faire apparaître des nouveaux bourgeons "arrières". Il pousse très fort toute la saison. Des bourgeons apparaissent...

DSC_0929

DSC_0930

DSC_0931

DSC_0932

DSC_1079

DSC_1080

 

Printemps 2017

L'arbre est transpoté dans un pot plus grand car l'arbre commençait à se soulever !

Dans l'espoir de le travailler à l'automne, je vais continuer à bien l'engraisser toute la saison 2017. A suivre.

DSC_0779

DSC_0781

 

DSC_0920

DSC_0921

DSC_0922

DSC_0923

DSC_0925

 

6 avril 2017 :

Les chandelles s'allongent. les plus fortes mesurent déjà 8 cm. Les arbres sont bien précoces cette année. Les chandelles les plus fortes sont coupées.

DSC_1077

DSC_1078

 

24 juin 2017

Suppression des vieilles aiguilles lors d'un atelier à l'école Kyoshitsu.

DSC_0519

DSC_0522

DSC_0520

Une mise en forme sera faite cette hiver.

Août 2017 :

Le pincement des chandelles a fait son office : une multitude de nouveaux bourgeons sont apparus et se sont développés. Le pin commence à bien se densifier. Dans quelques mois, il sera (enfin) mis en forme avec la pose de ligatures en cuivre.

 

DSC_1376

 

DSC_1380

 

DSC_1382

 

 

28 Avril 2018

Pin très vigoureux. Rempotage au printemps (pumice/pouzzolane) et taille de structure. Les chandelles ont commencé à être pincées = metsumi. Certaines seront coupées plus tard dans la saison avec une paire de ciseaux = mekiri. 

Avant-après la taille de structure

DSC_1071

 

DSC_1142

21 juin 2018
Taille des anciennes aiguilles. Je ne laisse qu'un cm. Elles finiront par tomber toutes seules. Cet hiver, je procéderais à une mise en forme avec une pose de fils.

DSC_1329 (Copier)

DSC_1330 (Copier)

DSC_1332 (Copier)

DSC_1333 (Copier)

DSC_1335 (Copier)

 
27 octobre 2018
Nouvelle taille de structure après trois ans de culture et de pincements. Pas de rempotage au printemps pour lui. Tambaho (suppression complet de la chandelle lorsque les aiguilles commenceront à s'ouvrir), le VRAI mekiri japonais. 
La branche de gauche est longue mais sera réduite lorsque les bourgeons situés plus en amont pourront prendre le relais. 

DSC_0761

DSC_0762

 

 

26 février 2019

Travail du jour : rempotage avec l'ami Cyril.. Changement de l'inclinaison, réduction de la taille du pot. Maintenant culture. Si forte vigueur de l'arbre = mekiri (le vrai !)

Beaucoup de chemin parcouru depuis 2015. A suivre...

DSC_1412

DSC_1413

DSC_1415

DSC_1416

DSC_1417

DSC_1418

DSC_1419

DSC_1425

 

 

9 juin 2019

Mekiri (le vrai, celui des Japonais) sur l'ensemble des chandelles de l'année = suppression des chandelles en ne conservant que 4 à 6 paires d'aiguilles issues de 2018, à la base de la coupe. 

La technique se pratique sur un arbre vigoureux. 

Objectifs :

- générer de nouveaux bourgeons juste en dessous de la coupe pour une ramification fine. (2 bourgeons seront conservés)

- générer de nouveaux bourgeons plus en amont (plus aléatoire...)

La suite en images...

DSC_2025

 

Le pin avant l'opération

 

 

DSC_2029

 

La chandelle du printemps 2019

 

DSC_2031

 

La Chandelle est coupée à l'aide d'une paire de ciseaux. 

 

DSC_2032

 

Couic !

 

 

DSC_2033

 

Les aiguilles visibles sur la photo sont sorties en septembre 2018. 

 

DSC_2034

 

Les aiguilles de 2018 sont enlevées une par une. Ainsi la gaine reste intacte sur la branche. Si vous les enlevez comme une brute, deux par deux, la gaine sera arrachée.

Il est également possible de de couper les aiguilles à l'aide d'une paire de ciseaux. 

Seules 6 paires d'aiguilles sont conservées. 

 

 

DSC_2039

DSC_2040

 

Avant/après le mekiri

 

DSC_2041

 

7 juillet 2019

Un mois après l'opération, des bourgeons sont apparus au niveau des coupes. A suivre...

 

DSC_2234

 

DSC_2229

 

DSC_2231

 

DSC_2232

 

30 juillet 2019

Les nouvelles chandelles ont bien poussé. Elles seront pincées en juin 2020. 

 

DSC_2238

 

DSC_2239

 

DSC_2240

 

DSC_2241