C'est sous la neige, que s'est déroulé mon 3e workshop avec Thierry Quinchon à l'école Kyoshitsu de Thulin. Avec Jean, Michel, Anne et tous les autres, nous avons nettoyé et posé quelques ligatures sous l'oeil attentif du maître.

Pour cette nouvelle session outre-quiévrain, j'ai nettoyé et religaturé mon charme, le dénommé Pacôme. Dorénavant, le travail s'effectue dans l'optique d'une bonne ramification secondaire voire tertiaire. Quelques branches sauteront au printemps prochain.

Sur le coup des 11h, j'ai opéré mon orme de Chine de forme cascade. Après une analyse rapide de la situation avec Thierry, j'ai joué de la pince-concave de manière irréversible. Deux couics plus loin, la cascade devenait une semi-cascade : meilleure ligne, végétation plus compacte, meilleur rapport diamètre/hauteur....quel changement ! 

Avant/ après :

 

 

DSC_0387

 

DSC_0316DSC_0318

 

La couleur est choisie. Ne reste plus qu'à trouver une poterie carrée. Et ça, c'est une autre histoire !

 

Après le pot de l'amitié offert, cette fois, par Jean-Marie - hips... - et un pot de nouilles lyophilisées avalées goulûment j'ai attaqué les choses sérieuses avec pinus sylvestris.

Cultivé en plein champ puis en pot avec deux de ses congénères par l'ancien propriétaire pendant pas mal d'années, j'ai récupéré ce pin sylvestre au printemps 2016. Après la pousse libre toute la saison, est venu le moment de la mise en forme. Pour le coup, je me suis complètement reposé sur l'analyse de Thierry. Faut bien le faire travailler un peu... Il me propose un projet clé en main. Couic couic ici et là pour conserver une tête vivante dans laquelle viendra s'enchevêtrer une tête morte. Super ! Fais chauffer la pince !

Pose de ligatures de cuivre. Si, si. Fa-ci-le ! Et sans croiser cette fois !

Voilà le résultat après une mise en forme du sensei (la photo ne met pas l'arbre à son avantage...): 

Avant/après :

 

DSC_1129

 

 

DSC_0315

Maintenant, c'est culture, culture, culture et engraissement !

 

Quelques boutures de juniperus chinensis (et itoigawa) faites dans de l'akadama. Merci Jean et Francis !

 

DSC_0311