Difficile de s'y retrouver parmi la multitude d'engrais disponibles. Alors pour savoir quel engrais choisir, il faut d'abord comprendre ce qu'est un engrais.

 

Qu'est-ce qu'un engrais ?

       Un engrais est une substance organique (d'origine animale et/ou végétale) ou minérale (produite par l'industrie chimique) destinée à apporter aux plantes des élements nutritifs indispensables à leur croissance et à leur bonne santé.

Dans un souci "écologique", les engrais organiques seront privilégiés.

 

Quelles sont leurs formes ?

  • Liquide : en contact direct avec les radicelles, l'action est immédiate. Attention toutefois à bien respecter les doses prescrites par le fabricant pour ne pas "brûler" les racines.
  • Solide : à décomposition plus ou moins lente. Il faut compter plusieurs jours pour que la plante assimile l'engrais. Sous cette forme, on retrouve les engrais enrobés dits "osmocotes".

 

Qui a-t-il dans de l'engrais ?

          On y retrouve des éléments de base, aussi appelé macronutriments : de l'azote (N), du phosphore (P) et du potassium (K) ; des éléments secondaires comme le calcium (Ca), le soufre (S) ou le magnésium (Mg) et, des oligo-éléments, tels que le fer (Fe), le manganèse (Mn), le molybdène (Mo), le cuivre (Cu), le bore (B), le zinc (Zn), le chlore (Cl), le sodium (Na), le cobalt (Co), le vanadium (V) et le silicium (Si)...

          Les éléments secondaires se trouvent habituellement en quantité suffisante dans le sol. Or si vous n'apportez pas un minimum de substrat organique (comme le terreau) à votre mélange, il faudra veiller à ce que votre engrais en contienne bien.

  • L'azote (N) contribue au développement végétatif de toutes les parties aériennes de la plante. Il est indispensable au printemps au démarrage de la végétation mais il est à donner sans excès car ce serait au détriment du développement des fleurs, des fruits ou des racines. Un apport trop important en azote développera de longs entre-noeuds et fera de grandes feuilles, ce qui n'est pas vraiment le but recherché dans le bonsaï. On trouve de l'azote dans le sang séché, dans les tontes de gazon ou dans le purin d'orties. Sous forme chimique (ion NO3- dit « nitrate »), il est particulièrement soluble dans l'eau et utilisé en excès il est à l'origine de la pollution azotée.
  • Le phosphore (P) renforce la résistance des plantes et contribue au développement des racines. Le phosphore est extrait principalement des roches phosphatées, on le trouve également dans la poudre d'os ou dans les fientes. (Dans le mot phosphore, il y a un R comme dans le mot racine).
  • Le potassium (K) contribue à favoriser la floraison et le développement des fruits. Le potassium se trouve dans la cendre de bois.

         Le trio « NPK » constitue la base de la plupart des engrais vendus dans le commerce mais il est possible d'acheter des engrais phospho-potassiques "PK".

 

Comment se comprennent les valeurs N.P.K. ?

Un engrais 6-3-3 par exemple. Cela veut dire que pour 100 g d'engrais, on retrouve 6 g d'azote (N), 3 g de phosphore (P) et 3 g de potassium (K). Donc un paquet d' 1 kg contient 60 g d'azote, 30 g de phosphore et 30 g de potassium soit 120 gr d'éléments nutritifs. Un engrais 6-3-3 est donc un engrais très doux. 

 

Finalement, quel engrais ? quelle fréquence ?

Je possède essentiellement des feuillus et voici mon expérience  :

  • Pour des bonsaï, des "vrais" mis dans des pots à bonsaï avec un racinaire, un nebari et une ramification établis, j'ai apporté :

- un engrais azoté au printemps après la sortie de toutes les feuilles. Un apport d'engrais trop précoce risquerait de former des entre-noeuds et des feuilles trop grandes.

- un engrais équilibré (genre 6-6-6 ou 8-8-8) pendant toute la période de croissance. (Couper ou limiter cet engrais pendant les fortes chaleurs).

- un engrais sans azote (phospho-potassique - N.P.K. 0-10-10) ou bien faiblement azoté (2-10-10 par exemple) à l'arrivée de l'automne et quand les températures commencent à baisser et ce jusqu'au printemps suivant. De toute façon, pendant le repos végétatif, l'engrais n'est quasiment pas assimilé par la plante. 

J'ai suivi ce schéma-là cette année en apportant, en plus, tous les 5 jours de l'engrais liquide. Le substrat de mes arbres contient entre 10 et 20 % de terreau ce qui permet, à mon avis, une meilleure retenue des éléments secondaires et des oligo-éléments mais cela n'engage que moi. D'autres, ne jurant que par un substrat 100 % minéral vous expliqueront que le minéral retient également ou pas. A chacun sa façon de faire, l'essentiel étant la bonne santé des arbres. 

  • Pour des arbres en culture issus de pépinières ou de prélèvements, le schéma est globalement le même à la différence que les 2 objectifs principaux sont de faire du bois donc de laisser tiger et, d'établir un max de radicelles. L'engrais sera plus concentré et ce, dès le gonflement des bourgeons car faire du bois nécessite forcément de faire un maximum de végétation.

J'ai utilisé de l'engrais osmocote pour "géranium" et pour "buis" - un engrais généralement assez "fortement" dosé du style 15-11-10. J'ai arrosé tous les 5 jours avec un engrais liquide et j'ai déposé des boulettes d'engrais "maison" (voir plus bas). Bref, je n'ai pas lésiné sur l'engraissement. Je n'ai pas eu de perte et mes bouts de bois ont bien grandi. A l'automne, je leur ai apporté un engrais phospho-potassique sous la forme de granulés - à base de scories - 0-10-17 +3 MgO -  à raison d'une ou deux cuillères à soupe par jeune plant/arbre en formation et par mois. Et pour l'instant, tous se portent très bien.

 

De l'engrais phospho-potassique sous la forme de scories.

 

Un engrais maison

Cet été, j'ai préparé des boulettes ou des dés d'engrais se rapprochant -esthétiquement parlant- des boulettes d'engrais commercialisées par Biogold. En fait, j'ai simplement moulu de l'engrais organique sous la forme initiale de micro-billes auxquelles j'ai ajouté des pellets pour lapins également moulus, riches en luzerne, soja, blé... bref en azote et en oligo-éléments. A ce mélange, j'ai ajouté de l'eau chaude et un sachet d'agar-agar, un gélifiant très puissant utilisé en cuisine (les sachets s'achètent dans le rayon pâtisserie). J'ai malaxé le tout dans un seau puis confectionné des galettes d'un cm d'épaisseur. Après un jour de pré-séchage, les galettes ont été découpés en dés qui ont été placés en plein soleil pour séchage. Une fois bien sec, ces dés ou boulettes d'engrais se conservent très facilement dans un tupperware. (Il est possible d'utiliser une table à bouillettes comme celle utilisée par les carpistes et, dans ce cas, les boulettes seraient sphériques). 

Le + : très esthétique mais tout aussi esthétique que de simple granules !

Les - : la part de NPK est inconnue mais supérieur à l'engrais de base et l'odeur au séchage !

 

 

De l'engrais Sans

 

 

Quelques adhérents de mon club fabriquent de l'engrais d'hiver à base de farines de poissons très riches en P et en K. Il a l'apparence de morceaux de biscuits.

 

DSC_1958


DSC_1956

 

Dernière remarque : les boulettes d'engrais moississent parfois. Pas de panique, c'est normal !

 

En conclusion :

De l'engrais reste de l'engrais, qu'il soit pour géranium ou pour buis, il reste composé de N, P et de K. Seules importent les parts d'azote, de phosphore et de potassium.

Les engrais organiques sont les moins chimiques ; les engrais solides les plus pratiques. Et si vous voulez que vos arbres poussent forts, il faut engraisser fort !

Bonne culture.

 

 ****

20 avril 2019

Je mets à jour cet article qui est l'un des plus lus par les visiteurs de ce blog. 

Depuis deux ans, je commande mes engrais sur https://www.comptoirdesjardins.fr/ Les produits y sont de qualité et la livraison très rapide. Différents conditionnements. 

Voici les engrais que j'utilise : 

Après un rempotage : https://www.comptoirdesjardins.fr/51-stimulant-de-croissance-racinaire

Pour les plants en culture (ceux que je veux faire grossir) : https://www.comptoirdesjardins.fr/engrais-et-fertilisants-naturels/810-engrais-organique-complet-pour-legumes-fleurs-fruits-uab-sac-15-kg-3760266101220.html

(ce n'est pas exactement celui-ci, le mien est en 12 12 10, je ne le retrouve plus sur le site). 

Pour mes arbres aboutis : https://www.comptoirdesjardins.fr/engrais-et-fertilisants-naturels/571-engrais-de-ferme-fientes-de-poules-pondeuses-uab-sac-de-25-kg-3760166981427.html

Pour préparer l'hiver et le printemps (engrais donné mi-septembre) : https://www.comptoirdesjardins.fr/engrais-et-fertilisants-naturels/654-engrais-organique-special-pommes-de-terre-npk-3-8-12-sac-de-20-kg-uab-3760266100230.html

Cette année, je charge mon engrais dans des sachets à thé. Je change de sachet quand celui-ci est tout ratatiné. J'ai remis de l'engrais mi-mars pour la plupart des mes ifs, après la sortie des feuilles pour les feuillus et depuis la mi-avril pour les pins (sauf pour ceux rempotés cette année). Je viens de changer les sachets des ifs => un sachet semble efficace 4 à 6 semaines. 

engrais

engrais à changer

Ici, les sachets sont ratatinés. J'enlève le sachet et j'en remets un autre. 

Pour les ifs, je mixe les deux engrais, à parts égales dans chaque sachet = bons résultats. Les feuilles restent petites et le bourgeonnement très important.